ÉDUCATION-FORMATION

Les universités s’impliquent dans la cohésion sociale

Publié le 15/06/2017

Un accord-cadre 2017-2020 a été conclu entre plusieurs ministères et la Conférence des présidents des universités pour « renforcer l’accompagnement des parcours éducatifs, de formation et d’insertion professionnelle des jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville ».

Signé le 27 avril dernier par les ministères chargés de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Ville et de la Jeunesse avec la Conférence des présidents des universités, cet accord vise aussi à « développer et valoriser l’engagement des étudiants dans des actions citoyennes, notamment à travers le Service civique (…) ». Il permet, par ailleurs, de reconnaître « le rôle social des universités qui participent au développement socio-économique, à la mixité et à la cohésion sociales et aux dynamiques territoriales, là où elles sont implantées », comme l’université Paris-8 située à Saint-Denis (93), Toulouse-2 au Mirail (31) ou l’université Claude-Bernard à Villeurbanne (69)…

L’accord a également pour objectif de renforcer l’accompagnement, la cohérence et l’évaluation de l’ensemble des dispositifs déployés par les universités en direction des habitants des quartiers populaires.

Consulter l’accord-cadre ici.

À savoir
Pour favoriser l’accès des jeunes des quartiers prioritaires aux études supérieures – universités, écoles d’ingénieurs… –, des dispositifs d’accompagnement existent, à l’instar des Cordées de la réussite depuis 2008.
Pour en savoir plus, voir la fiche de l’Observatoire national de la politique de la ville (années 2015-2016)