PETITE ENFANCE

Pour Terra Nova, « L’égalité des chances se joue avant la maternelle »

Publié le 14/06/2017

Dans son rapport « Investissons dans la petite enfance » le Think tank Terra Nova insiste sur le fait que l’égalité des chances se joue avant la maternelle. Il préconise de viser autant l’égalité des chances que l’appui aux parents qui travaillent et de parler autant d’éducation que de modes de garde.

Le rapport pose comme principal objectif d’orienter cette politique vers les enfants et les parents qui en ont le plus besoin, en donnant la priorité au développement des crèches dans les quartiers populaires et les territoires ruraux. En effet, malgré une offre de crèches importante, seulement 5 % d’enfants issus de milieux défavorisés fréquentent ces structures alors qu’ils en tireraient le plus grand bénéfice. Les enfants issus de familles défavorisées ont entendu 30 millions de mots en moins à 4 ans que ceux issus de familles aisées, ce qui ralentira leur apprentissage ultérieur de la lecture.

Ce rapport propose une analyse de la situation et préconise 10 recommandations clés pour changer la donne. À consulter ici.

À savoir
L’État tente depuis longtemps d’augmenter le taux d’enfants de familles pauvres dans les crèches : le Gouvernement avait fixé, en 2012, l’objectif d’atteindre une proportion de 10 % d’enfants défavorisés en crèche.
  
Sur ce sujet, le CGET a édité, en 2014, un guide présentant douze expérimentations concrètes et leurs retours d’expérience pour aider les parents des jeunes enfants à concilier vie professionnelle et vie familiale dans les quartiers de la politique de la ville. Ces initiatives ont tout particulièrement porté leurs actions sur les femmes et les familles monoparentales pour lever les freins de l’accès à l’emploi ou à la formation, notamment en développant les modes de gardes d’enfants.
  
Consulter l’ouvrage ici.