En détail

Les lycéens des quartiers prioritaires dans l’enseignement supérieur : une orientation moins ambitieuse, essentiellement attribuable au cursus scolaire


Publié le 16/07/2019

L’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV) a étudié, avec le service statistique de l’Enseignement supérieur, les vœux d’orientation des lycéens des quartiers prioritaires de la politique de la ville sur la plateforme Admission Post Bac* (APB) et les réponses obtenues. Au final, leurs aspirations sont moins élevées que les jeunes des autres quartiers et ils se retrouvent plus souvent sans affectation à l’issue de la procédure APB. Un risque moins lié à leur lieu de résidence qu’à leurs trajectoires scolaires.

  • En détail | Les lycéens des quartiers prioritaires dans l’enseignement supérieur : une orientation moins ambitieuse, essentiellement attribuable au cursus scolaire
    en-detail_onpv_post-bac.pdf

Thématiques liées à l'article