Publié le jeudi 30 novembre 2017
fiche-ot-cget-2017-04-1.jpg
fiche-ot-cget-2017-04-1.jpg

Lorsque l’on regarde au plus près des frontières et à partir des données du recensement de l’Insee, ce sont en France 355 000 travailleurs que l’on peut qualifier de transfrontaliers parce que leur lieu de travail est localisé à l’étranger. La Suisse (170 300 personnes), le Luxembourg (70 300), l’Allemagne (46 000) et la Belgique (37 800) sont les quatre principaux pays de destination. Ces flux ont un impact important dans les espaces frontaliers français, où ils peuvent représenter jusqu’à un tiers des actifs en emploi. Ils soulèvent des enjeux majeurs de politique publique et de gouvernance, notamment en matière d’aménagement d’infrastructures et d’offres de services au public.

Auteur(s):