Accès aux services essentiels

Le service public, pilier du pacte républicain

Photo : CC-BY Jeanne Menjoulet


Publié le 19/07/2018

Dans notre pays, les fractures territoriales se manifestent particulièrement par l’absence de services au public de proximité, ce qui complique la vie quotidienne des usagers. Les Maisons de services au public, qui mutualisent différentes prestations, contribuent à répondre à ces fractures par un maillage territorial de qualité. En Dordogne, à Sarliac-sur-l’Isle, village de 1 000 habitants, le président de la République a inauguré une Maison de services au public, le 19 juillet.

L’occasion de présenter neuf engagements de l’État pour conforter l’accès des services au public pour tous les Français, via le réseau des Maisons qui sera élargi et via l’accompagnement de l’usage du numérique.

Les 1 300 Maisons de services au public (MSAP) actuelles rassemblent dans un même lieu plusieurs services publics (prestations sociales, accès à l’emploi, transports, énergie, prévention santé, accompagnement à l’entrepreneuriat, services postaux…). Dans un espace mutualisé, plusieurs opérateurs (comme les Caisses d’allocations familiales, Pôle emploi ou La Poste) assurent ainsi une présence de proximité dans les territoires, notamment dans les zones rurales et de montagne, tant pour les particuliers que pour les entreprises.

 

Nombre de ces Maisons proposent également des permanences juridiques, des actions sur les économies d’énergie ou d’accès à la culture, des points d’information du délégué du Défenseur des droits… (lire la publication du CGET En bref n° 33 « Maisons de services au public : diversifier l’offre pour mieux satisfaire les besoins des usagers » - février 2017).

Par ailleurs, les Maisons organisent également des antennes délocalisées (permanences régulières dans un lieu tiers) et, parfois, mettent en place un service itinérant pour faire face aux problèmes de mobilité ou d’isolement des usagers. Voir le portail dédié aux MSAP et localiser les Maisons.

 

Repères
Le CGET pilote la politique publique d’accessibilité aux services, dont les Maisons de services au public sont un outil de proximité. Il définit les conditions de labellisation, par les préfets de département, et de financement de ces maisons, avec ses partenaires. Il anime le réseau des grands opérateurs nationaux impliqués (Pôle emploi, les caisses d'allocations familiales, maladie, retraite, la mutualité sociale agricole, La Poste, GrDF, etc.) et les interventions de tous les ministères concernés.
Lire notre dossier.

Thématiques liées à l'article