Débat

Le mouvement Habitat et Humanisme pose un regard sur la mixité sociale

Publié le 03/05/2018

Dans son premier rapport, Regards sur la mixité sociale - Comment les villes construisent le vivre ensemble, l’Observatoire de la mixité sociale invite sociologues, responsables politiques, spécialistes du logement, architectes, urbanistes, démographes, économistes… à s’interroger sur la notion de mixité sociale : la manière de définir celle-ci, le choix de société qui la promeut, les controverses qui l’entourent, mais aussi la difficulté de la quantifier.

L’Observatoire de la mixité sociale, porté par l’association Habitat et Humanisme*, s’est donné pour mission d’étudier ce concept « sous toutes ses facettes ». Son premier rapport, centré sur l’Île-de-France, est consacré à la mixité dans les politiques de l’habitat, estimant que « Si le logement social est la première condition pour faire société, il se révèle trop souvent un marqueur stigmatisant, quand il n’est pas discriminant ».

Et de constater que « Les politiques publiques du logement en faveur de la mixité sociale ne peuvent résoudre tous les maux de la société et être la seule réponse aux problèmes de ségrégation territoriale. Mais leur adaptation pragmatique à ces nouveaux défis et aux réalités du terrain est porteuse de progrès. Incontestablement, la loi SRU a permis de développer la mixité, même si ses pouvoirs restent limités face aux forces du marché entretenant la ségrégation « par le haut », c’est-à-dire la tendance des habitants aisés à se concentrer dans les quartiers dont ils font monter les prix et loyers, entraînant une gentrification qui repousse les moins riches.
(…) L’amélioration de la diversité des populations peut aussi s’intéresser à d’autres critères (…), notamment pour éviter la ségrégation et les communautarismes culturels ou ethniques. Si les politiques du logement ont montré leur capacité à améliorer la mixité sociale au fil de leurs ajustements, la définition de ses objectifs reste un défi entre les mains des citoyens et des représentants de la nation ».

* Il comprend 55 associations agissant autour de la lutte contre le mal-logement, de l’insertion, du vivre ensemble et de la recréation de liens sociaux.

Consulter le rapport Regards sur la mixité sociale en ligne (mars 2018). 

regards_mixite_sociale_03052018.jpg

regards_mixite_sociale_03052018.jpg, par flavictoire