Étude sur «Les contrats aidés dans les zones urbaines sensibles en 2014»

Publié le 22/09/2016

En 2014, 39 700 résidents des zones urbaines sensibles (Zus), en France métropolitaine, ont été recrutés ou renouvelés en emploi d’avenir ou en contrat unique d’insertion (CUI). Au total, ils représentent 11 % des bénéficiaires de contrats aidés.

C’est ce que relève une étude du ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, qui constate « un effort plus important pour intégrer les jeunes en emploi d’avenir non marchand ».

En 2014, les résidents des Zus représentent 18 % des personnes embauchées en emplois d’avenir, contrats destinés aux chômeurs de 16-25 ans. Ces actifs sont plus souvent recrutés dans le secteur non marchand (11,5 %) que dans le secteur marchand (2,8 %, contre 2 % pour leurs pairs hors Zus).

« Dares résultats » n° 45 - septembre 2016