dossier > Emplois francs

L’expérimentation d’une aide à l’embauche lancée dans 194 quartiers prioritaires

Pour réduire le chômage qui sévit dans les quartiers populaires – où il est près de 3 fois plus élevé que la moyenne nationale –, le nouveau dispositif des emplois francs attribue une aide à toute entreprise ou association qui recrute un demandeur d’emploi habitant un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV). Le montant de l’aide peut aller de 2 500 euros à 5 000 euros par an. Zoom sur ce dispositif expérimenté dans sept territoires, pendant deux ans, qui cible quelque 200 000 demandeurs d’emploi.

En savoir plus sur le dispositif, voir la plaquette et le site dédié.

 

logo_emplois_francs_12042018.png

logo_emplois_francs_12042018.png, par flavictoire

 

Le contexte

À diplôme, âge et parcours équivalents, les actifs des quartiers prioritaires rencontrent toujours plus de difficultés à accéder à un emploi que leurs pairs, résidants hors QPV. Dans les 1 514 quartiers prioritaires, le taux de chômage y est de 25 % alors que la moyenne nationale s’élève à 9,5 %.

Les objectifs

Pour accroître l’égalité des chances d’accès à l’emploi des habitants des quartiers prioritaires, le Gouvernement a initié une expérimentation des emplois francs, qui se déroule depuis le 1er avril 2018 et jusqu’au 31 décembre 2019.

Elle vise à inciter les employeurs à recruter leurs nouveaux collaborateurs dans le vivier de compétences qu’abritent ces quartiers afin de lutter contre un chômage massif et la discrimination à l’embauche (à l’adresse, à l’origine…), dont sont souvent victimes leurs habitants.

Les conditions

Ce dispositif bénéficie à toute entreprise et association, affiliée à l’assurance chômage, qui recrute un demandeur d’emploi inscrit à Pôle emploi et résident d’un quartier éligible de la politique de la ville (l’adresse faisant foi) pour un CDI ou CDD d’au moins six mois. Et ce, sans condition d’âge, de niveau de diplôme, d’ancienneté d’inscription, de temps de travail ni de rémunération au moment de l’embauche.

Sous quelle forme ?

Le dispositif consiste en une aide financière annuelle. Elle est versée à l’employeur par Pôle emploi, sous forme de subvention et au prorata du temps effectif de travail, pendant deux ans pour un CDD et pendant trois ans pour un CDI.

emplois_francs_12042018.png

emplois_francs_12042018.png, par flavictoire

En pratique

Les ministères du Travail et de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales ont édité un livret qui recense les principales questions/réponses que peuvent se poser les partenaires des emplois francs : demandeurs d’emploi des quartiers prioritaires, recruteurs et agents de Pôle emploi. Télécharger et consulter la plaquette ici (14 pages).

194 quartiers prioritaires de la politique de la ville concernés

Le dispositif des emplois francs est expérimenté, avec l’appui de Pôle emploi, dans 194 quartiers prioritaires situés à Angers, Cergy-Pontoise, Grand Paris Sud, Lille, Marseille, Roissy Pays de France et la Seine-Saint-Denis. Au total, ces sept territoires comptent 1,4 million d’habitants, dont 200 000 demandeurs d’emploi.

Pour s’assurer que l’adresse du candidat se trouve bien dans l’un des quartiers éligibles, il suffit de la renseigner son adresse ici

 

emplois_francs_qpv12042018.png

emplois_francs_qpv12042018.png, par flavictoire