COMMERCE ET ARTISANAT

Des conventions pour allier revitalisation de l’offre et viabilité économique

Publié le 06/04/2017

L’Établissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux (Epareca) vient de signer plusieurs conventions partenariales. Le but : conforter la mobilisation des acteurs, nationaux et locaux, pour la requalification des quartiers les plus fragiles.

En présence de la secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire, Epareca a signé, à Bonneuil-sur-Marne (94), une convention de partenariat avec Impact Partenaires, le 17 mars dernier. Cette société gère un fonds de financement de commerces franchisés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).

Ce partenariat doit permettre de « lier une réalisation de renouvellement urbain au quotidien des habitants et à l’enjeu entrepreneurial du commerce de proximité ». Avec une vigilance particulière portée sur « le choix de l’offre commerciale, qui doit être généraliste tout en s’adaptant aux besoins et à la demande des habitants », souligne Epareca.

Précédemment, le 15 mars, c’est avec l’Agence nationale de l’habitat (Anah) – qui intervient également dans les QPV et les centres-villes dégradés – qu’Epareca a noué un partenariat pour trois ans. Cette convention conforte donc la complémentarité de leurs interventions dans des centres anciens de petites villes et de villes moyennes, où le commerce et l’amélioration de l’habitat constituent des facteurs clés de revitalisation.

À savoir
Deux sites du programme de revitalisation des centres bourgs – Pont Saint-Esprit (30) et Lodève (34) – ont été retenus pour expérimenter cette nouvelle collaboration.
En savoir plus : http://www.centres-bourgs.logement.gouv.fr/spip.php?page=sommaire

Enfin, le 28 mars dernier, l’Epareca a signé une convention avec la SCET*, spécialisée dans l’économie mixte et le développement territorial, dans l’Hexagone et outre-mer. Objectifs : mieux identifier les opportunités communes, échanger leurs expertises et mettre en synergie leurs moyens d’intervention.

* Services, Conseil, Expertises et Territoires est une filiale du groupe Caisse des dépôts.

Voir : http://www.epareca.org

Pour aller plus loin
Lire la publication du CGET, En bref n° 13 « Les commerces dans les quartiers : une offre à revitaliser et diversifier » (février 2016).