Covid19

Les maires au cœur du processus de déconfinement


Publié le 07/05/2020

Vert et rouge : c’est le visage de la France, à l’heure du déconfinement. Édouard Philippe a confirmé, le 7 mai, que la « la levée progressive du confinement peut être engagée ce lundi 11 mai, au vu des résultats sanitaires de ces derniers jours. C’est une nouvelle étape dans la lutte contre l’épidémie et une bonne nouvelle pour la France et les Français (…), qui seront heureux de retrouver un peu de liberté, d’espace et de nature qui leur ont tant manqué ». Mais les efforts vont devoir se poursuivre pour freiner l’épidémie, notamment avec des règles plus strictes dans les régions en rouge.

École, transports en commun, déplacement, commerces, lieux de loisirs, sportifs ou de culte, frontières, fonds de solidarité, organisation du travail et des horaires décalés… : le Premier ministre, entouré de plusieurs de ses ministres, a détaillé les modalités de sa stratégie de déconfinement. Une phase délicate, mais primordiale, pour la reprise progressive des activités des Français et de quelque 400 000 entreprises.  

Les maires au cœur de l'opération

« [Jusqu’au 2 juin], il ne doit pas y avoir de relâchement de notre vigilance, et nous devrons faire preuve de pragmatisme pour adapter notre plan selon les retours du terrain et en fonction de notre dialogue avec les élus locaux », a souligné Édouard Philippe, avant de remercier « les maires au cœur des opérations de déconfinement, les préfets, les ARS et les fonctionnaires de l’État qui contribuent à nous préparer au déconfinement. »

« Dans trois semaines, nous saurons si nous avons réussi à contenir l'épidémie au vu des entrées à l’hôpital. Si elles restent basses, nous pourrons passer à une nouvelle phase. Sinon, il faudra en tirer les conséquences et s’adapter. (…) L’enjeu est de préserver l’équilibre entre sécurité sanitaire et reprise de notre vie, un équilibre qui ne peut être respecté que si nous nous faisons confiance les uns les autres. »

(Re)voir la conférence de presse et le détail des mesures

À savoir
Le code couleur vert-rouge est déterminé selon trois indicateurs : le niveau de circulation du virus Covid19 (la tension épidémique),  les tensions dans les services de réanimation  et la capacité à tester dans chaque département.
Zones en rouge : en Île-de-France, dans les Hauts-de-France, en Bourgogne-Franche-Comté, dans le Grand-Est et à Mayotte, il n’y aura pas de réouverture des collèges et des parcs, au contraire des zones vertes.