Acteurs des territoires

Le renouveau d’une cité minière, à Raismes (59)

© L. Rumeau / CGET


Publié le 19/12/2019

Découvrez notre chronique « Acteurs des territoires » ! Nous vous présentons un acteur local – association, collectivité ou entreprise – que nous soutenons financièrement.

Chronique n°35 : Après 200 ans d’exploitation minière qui ont fait de la France une grande puissance industrielle, le bassin minier entre dans une longue période de récession au début des années 1960. Depuis la fermeture des usines de charbon de ce territoire de 250 communes, allant de Béthune à Valenciennes, 1,2 million d’habitants doivent faire face au chômage et à la précarité, à des logements vétustes et à une vie locale en déclin. Pour engager la transition de ce territoire vers un nouveau modèle de développement durable, l’État a lancé en mars 2017 l’Engagement pour le Renouveau du bassin minier (ERBM), en partenariat avec la Région Hauts-de-France, les deux départements du Nord et du Pas-de-Calais et toutes les communes concernées.

Nous sommes allés à Raismes, petite ville de 12 000 habitants à côté de Valenciennes, où la commune et le bailleur social ont, très tôt, engagé une transformation globale du territoire, en concertation avec les habitants. A la rénovation de 700 logements miniers, ils ont ajouté l’insertion professionnelle, l’ouverture d’un tiers-lieu ou encore la mise en place de jardins en permaculture.

Pour aller plus loin

La ville de Raismes et le projet Raismes 2032 
Le dispositif HACTIVE mené par SIA Habitat : en vidéo et en plaquette

En savoir plus sur le bassin minier : L’ERBM est un programme ambitieux qui vise à mener la métamorphose de ce territoire sur dix ans. Rattachée au CGET (NDLR : qui deviendra l’Agence nationale de la cohésion des territoires au 1er/01/2020),  une délégation interministérielle, composée à parts égales d’agents de l’État et d’agents des collectivités locales et dirigée par le délégué interministériel Alain Neveu, est chargée d’animer et de coordonner le dispositif et de fixer les orientations globales du programme.
  
L’ERBM s’accompagne d’un engagement financier fort :
  
_L’État mobilise d’ores-et-déjà 10 millions d’euros par an sur dix ans, soit 100 millions d’euros au total, pour la réhabilitation des logements ;
_La Région Hauts-de-France 30 millions ;
_Les intercommunalités devraient, au cumulé, investir 70 millions d’euros par le biais de subventions aux bailleurs sociaux.

Mots-clés liés à l'article

Publications associées à ce thème