« Territoires d’industrie »

Le programme entre dans sa phase de préfiguration

© L. Rumeau/CGET


Publié le 31/01/2019

Le 30 janvier dernier, la délégation aux Territoires d’industrie, dont le CGET fait partie, a reçu une centaine d’élus et d’industriels des 30 territoires-pilotes, lors d’une première journée d’information. Introduite par les ministres Jacqueline Gourault et Agnès Pannier-Runacher, ainsi que Régions de France et l’Assemblée des communautés de France (AdCF), cette session de travail a été consacrée à la présentation du programme, à des témoignages et des ateliers.

La réunion du 30 janvier marque le lancement de la phase de préfiguration du programme Territoires d’industrie (lire notre dossier de présentation), avec une trentaine de territoires-pilotes, pour démarrer la démarche. « Quelque 50 000 emplois sont à pourvoir immédiatement dans le secteur industriel, qui peut créer des emplois durables, et le potentiel de croissance industrielle existe en France, a relevé Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. Comment l’État peut-il accompagner les industries dans les territoires ? Il doit être un facilitateur et un aiguilleur. »

 

Les territoires fourmillent de projets novateurs pour l’industrie

Avec le programme partenarial Territoires d’industrie, l’État s’engage ainsi dans la redynamisation du tissu industriel et à soutenir l’emploi local dans 124 intercommunalités (relire notre article), aux côtés des acteurs locaux.

« La majorité de la base productive industrielle se situe dans les territoires ruraux : deux-tiers des emplois, et c’est ça aussi qu’il faut préserver, a souligné Harold Huwart, co-président de la commission Développement économique de Régions de France. L’État doit s’appuyer sur la connaissance qu’ont les régions de leurs territoires et faire levier sur les dispositifs existants. Ce sont aux territoires d’ouvrir la voie. »

Repères
Le secteur industriel représente 12,5 % des emplois en France (métropole et outre-mer), soit 3,3 millions d’actifs en 2014, et 260 000 entreprises, est un pilier de l’activité économique. Les 124 territoires d’industrie retenus couvrent 30 % du territoire et représentent 48% des emplois industriels.

Rendez-vous : le prochain Conseil national de l’industrie se déroulera le 5 mars, à Lyon.

Territoires d’industrie : le CGET aux manettes
Pour le CGET, Annabelle Boutet, cheffe du bureau de la prospective et des études, et Aurore Colnel, coordinatrice des politiques publiques en charge des clusters, des filières et des écosystèmes territoriaux d’innovation, ont accompagné la mission « Territoires d’industrie », à l’automne dernier. Elles sont intervenues en tant que rapporteures de la mission qui a identifié les 124 territoires d’industrie.
Aujourd’hui, il s’agit de mener la phase de contractualisation avec les 124 territoires, avec l’objectif de signer l’ensemble des contrats d’ici juin prochain. Le travail se poursuit donc auprès du délégué aux Territoires d’industrie, Olivier Lluansi. Au sein de l’équipe-projet, le CGET intervient en lien étroit avec la Direction générale des entreprises.
Parallèlement, le CGET a lancé une « Fabrique prospective » avec l’association des communautés de France (AdCF). Elle regroupe quatre territoires d’industrie – Dieppe Maritime, Ardenne Métropole, la communauté de communes de Decazeville-Aubin et la Carene, la communauté d’agglomération de Saint-Nazaire – et viendra nourrir les travaux de la délégation.