Villes moyennes

Le programme Action Cœur de Ville évolue et s’enrichit

© Anthony Voisin pour le CGET


Publié le 06/06/2019

Le Conseil d’orientation du programme Action Cœur de Ville, réuni le 4 juin dernier, a dressé un bilan du programme de revitalisation des villes moyennes et annoncé de nouveaux partenariats et services.

Ouvert par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, le Conseil d’orientation a été l’occasion de faire le point sur l’avancement du programme national Action cœur de ville.

Quelques enseignements :

  • le programme débute sa phase opérationnelle suite à la signature de l’ensemble des 222 conventions cadres ;
  • la problématique des villes moyennes est, aujourd’hui, entendue par les acteurs économiques qui s’en emparent au quotidien ;
  • les partenaires financeurs sont à l’œuvre pour que les projets issus des territoires se fassent.

Bien du chemin a été parcouru depuis un an. Les 222 conventions cadres ont été signées, les diagnostics ont été réalisés, les premières actions mâtures ont été engagées. De plus, la démarche « Réinventons nos Cœurs de Ville » a été lancée avec un grand succès et, surtout, de nouvelles mesures d’enrichissement ont été identifiées et concrétisées. 

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires
et des Relations avec les collectivités territoriales

Plus de partenaires, plus de services

Lancé en mars 2018, le programme Action Cœur de Ville – qui concerne 222 villes moyennes (voir notre carte interactive) – s’enrichit. Animé par l’État et les collectivités avec des acteurs publics et privés, et coordonné par le CGET, le programme compte désormais de nouveaux partenaires et services :

(Re)lire notre interview de Rollon Mouchel-Blaisot, directeur du programme, au CGET.
(Re)voir nos interviews vidéos des maires Cognac (1’24’’) et Colmar (0’40’’) sur les atouts d’Action Cœur de Ville pour leurs communes.