« Nouveaux lieux, nouveaux liens »

L’État s’engage pour les tiers-lieux dans les territoires

© Dominique Henri SIMON


Publié le 20/06/2019

Le 17 juin dernier, le Gouvernement a lancé son programme interministériel « Nouveaux lieux, nouveaux liens », porté par le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. À cette occasion, 300 acteurs des tiers-lieux étaient conviés à la Cité fertile, dans l’ancienne gare de marchandise de Pantin (93).

Consacrée au lancement du programme interministériel « Nouveaux lieux, nouveaux  liens », la première rencontre nationale des tiers-lieux s’est déroulée, le 17 juin dernier, en présence de nombreux ministres : Muriel Pénicaud, ministre du Travail, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, Cédric O, secrétaire d’État chargé du Numérique, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et de Franck Riester, ministre de la Culture.

actu_carte_tiers_lieux_24062019.jpg

actu_carte_tiers_lieux_24062019.jpg, par flavictoire

 

Tiers-lieux : de quoi s’agit-il ?

Les tiers-lieux sont des espaces physiques partagés pour télétravailler, accéder à des services, transmettre des connaissances, démarrer une activité économique ou une création culturelle... Soutenus par des entreprises, des collectivités, des associations ou des particuliers, ils se sont développés en s’appuyant sur le déploiement du numérique.

Chacun a sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, sa communauté, mais une même philosophie : faire ensemble. De fait, les tiers-lieux constituent de nouveaux lieux de lien social et de projets collectifs, partout sur le territoire.

1800 tiers-lieux dans l’Hexagone et outre-mer recensés, en 2018, par la « Mission coworking – Territoires, travail, numérique ».  

Un programme pour pérenniser et développer les tiers-lieux

Doté de 45 millions d’euros, le programme « Nouveaux lieux, nouveaux liens » vise à pérenniser le fonctionnement des tiers-lieux qui contribuent à la cohésion sociale et transforment les territoires.
L’État consacre ainsi des moyens supplémentaires pour accompagner leur création, partout sur le territoire, et proposer des services « clés en mains » aux porteurs de projets de tiers-lieux :

  • 300 Fabriques de territoire
  • 15 millions d’euros pour l’appui à la création de tiers-lieux ruraux
  • 1 maison France Service par canton
  • 10 millions d’euros pour le Pass numérique
  • 1 fonds d’investissement immobilier de type « ISR » 
  • 50 millions d’euros pour accompagner la création d’espaces de coworking
  • 100 « campus connectés » en 2022
  • 1 000 « Micro-Folies » en cinq ans

À noter : l’État lance un appel à manifestation d’intérêt permanent pour identifier 300 Fabriques de territoire existantes ou en projet, d’ici 2022 : 150 fabriques hors des grands pôles urbains et 150 dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.
  
L’État soutiendra à hauteur de 75 000 à 150 000 euros sur trois ans les Fabriques de territoire, en tenant compte de l’offre de services et du lieu d’implantation.
 

Retrouvez le détail des mesures du programme « Nouveaux lieux, nouveaux  liens » dans le dossier de presse.

Témoignages

L’État s’intéresse aux tiers-lieux car c’est un mouvement spontané et réparti sur tout le territoire. Il correspond à des besoins locaux d’animation sociale, de développement du télétravail, etc. Les tiers-lieux sont utiles à la cohésion de nos territoires et à la cohésion sociale. Nous souhaitons les accompagner, tout en respectant la liberté de ce mouvement.

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
 

Les tiers-lieux transforment le pays et créent de la valeur. 300 Fabriques de territoire vont structurer le réseau et intégrer tous les territoires dans l’excellence numérique : 150 seront situées dans les quartiers prioritaires, et 30 d’entre elles seront des Fabriques numériques.

Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement

 

Voir nos interviews vidéos de deux membres du Conseil national des tiers-lieux (lire encadré) : Annick Jehanne, pilote du Plateau fertile à Roubaix, et Marie-Laure Cuvelier, directrice du développement de La Coopérative des tiers-lieux en Nouvelle-Aquitaine.

Un Conseil national pour structurer et professionnaliser le réseau
Composée de 60 représentants de tiers-lieux, le Conseil national des tiers-lieux a été installé, le 17 juin dernier. Instance de représentation et de dialogue avec les pouvoirs publics et animé par Patrick Lévy-Waitz, président de la Fondation Travailler autrement, il contribuera à structurer cette filière et à la professionnaliser pour lui permettre de se consolider et de perdurer, tout en conservant sa souplesse et sa diversité foisonnante.

À noter : un retour sur cette rencontre nationale et le programme « Nouveaux lieux, nouveaux liens », en images et témoignages, sera disponible la semaine prochaine sur notre site. 

Thématiques liées à l'article