×

Message d'erreur

  • Le fichier spécifié sites/all/modules/contrib/scald/assets/thumbnail_default.png n'a pas pu être copié car le répertoire de destination n'est pas correctement configuré. Cela peut être dû à un problème de permissions sur le fichier ou le répertoire. Plus d'informations sont disponibles dans la journalisation du système.
  • Le fichier spécifié sites/all/modules/contrib/scald/assets/thumbnail_default.png n'a pas pu être copié car le répertoire de destination n'est pas correctement configuré. Cela peut être dû à un problème de permissions sur le fichier ou le répertoire. Plus d'informations sont disponibles dans la journalisation du système.
  • Le fichier spécifié sites/all/modules/contrib/scald/assets/thumbnail_default.png n'a pas pu être copié car le répertoire de destination n'est pas correctement configuré. Cela peut être dû à un problème de permissions sur le fichier ou le répertoire. Plus d'informations sont disponibles dans la journalisation du système.
  • Le fichier spécifié sites/all/modules/contrib/scald/assets/video.png n'a pas pu être copié car le répertoire de destination n'est pas correctement configuré. Cela peut être dû à un problème de permissions sur le fichier ou le répertoire. Plus d'informations sont disponibles dans la journalisation du système.
Plan particulier pour la Creuse

Des projets qui avancent pour redynamiser le territoire

DR


Publié le 04/03/2020

En avril 2019, la Creuse (23) se dotait d’un « plan particulier », élaboré par l’État, les collectivités et les acteurs locaux, pour redynamiser son territoire rural et agricole, qui compte 117 000 habitants. Le 3 mars dernier, le comité de pilotage du plan s’est réuni à l’initiative de la préfète de département, Magali Debatte. L’occasion pour Yves Le Breton, directeur général de l’Agence nationale de la cohésion des territoires, d’exposer les projets sur lesquels l’Agence viendra particulièrement épauler les acteurs du territoire. 

Le plan particulier pour la Creuse (PPC) bénéficie de 80 millions d’euros de l’État. Il mobilise élus, entreprises et associations du département. Ces acteurs ont défini les besoins du territoire autour de cinq objectifs :
•    valoriser les atouts du territoire ;
•    soutenir l’emploi, les entreprises et les activités économiques innovantes ;
•    offrir aux habitants les conditions du bien vivre-ensemble ;
•    élaborer des solutions transversales ;
•    évaluer l’efficacité du pacte.
Découvrir le détail des projets du plan particulier pour la Creuse.

Un projet concret : le développement d’une filière drone
Le plan s’articule autour de 118 projets. Le département souhaite, par exemple, promouvoir une filière drone dans la Creuse, en lien avec la CCI. Cette filière concerne :
_la formation, avec l’instauration d’un module de pilotage de drones au lycée de Felletin, à la rentrée 2020 ;
_la création du premier Salon du drone et de l’innovation, en juin dernier, sur l’aérodrome de Lépaud, que les collectivités veulent pérenniser.

Aujourd’hui, sur les 96 engagements de l’État, 70 sont désormais respectés. Et, au total, 78 projets concrets sont d’ores et déjà mis en œuvre ou engagés. Un bilan prometteur, mais qui ne doit pas masquer les difficultés que rencontrent des projets d’envergure, notamment du fait d’un déficit d’ingénierie dans le département. C’est là que l’intervention l’Agence est attendue.

Un rôle de facilitatrice

Pour soutenir la réalisation de certains projets, l’Agence nationale de la cohésion des territoires va, par exemple, organiser un groupe de travail pour débloquer les freins réglementaires et législatifs au  projet d'expérimentation de la culture du cannabis thérapeutique par les agriculteurs du territoire, à travers une filière locale de culture, qui pourrait être exploitée en plein champ, et de transformation.
L’Agence veillera également à ce que ce territoire – comme tous ceux qui bénéficient d’un pacte de développement territorial – puisse être prioritaire dans les appels à projets. La Creuse a candidaté à l’installation d’un centre pré-olympique, à Gueret.

Yves Le Breton a notamment confirmé aux acteurs du plan que l’Agence continuera à accompagner les projets creusois et à les promouvoir auprès des ministères concernés. Et de souligner que l’ANCT peut également agir comme un accélérateur de leurs projets, grâce à son réseau de partenaires (Ademe, Anru, Caisses des dépôts, Cerema et Anah).

 

creuse_ok.png

creuse_ok.png, par nkharbache

Yves Le Breton, directeur général de l'ANCT, et Magali Debatte, préfète du département de la Creuse, ont animé le comité de pilotage du PPC en présence des élus et des acteurs locaux. 

reu_ppc1.jpg

reu_ppc1.jpg, par © Préfecture Creuse

 

La Creuse, un territoire d'industrie

À l’occasion de son déplacement dans la Creuse, Yves Le Breton a rencontré le chef d’entreprise de la société Dagard, située à Boussac et premier employeur privé du département avec 400 collaborateurs. Ce fabriquant de panneaux modulaires est impliqué dans le programme Territoires d’industrie, que pilote l’ANCT.

creuse-entreprises-1.jpg

creuse-entreprises-1.jpg, par © Préfecture Creuse

Crédit photos : DR préfecture Creuse

 

 

 

 

Thématiques liées à l'article