CONTRATS DE RURALITÉ

446 millions d’euros pour le développement des territoires ruraux en 2018

© France Keyser / MYOP


Publié le 27/03/2019

485 contrats de ruralité au total, conclus entre l’État via le CGET et les acteurs locaux, ont été signés au 1er janvier 2019, pour soutenir la redynamisation des centre-bourgs et l’attractivité des territoires ruraux. 19 nouveaux contrats de ruralité l’avaient été en 2018. Un bilan effectué lors du séminaire national des référents ruralité, le 25 mars dernier au CGET, en présence de la ministre, Jacqueline Gourault, et du commissaire général à l’égalité des territoires, Serge Morvan.

485 contrats de ruralité, conclus entre l’État via le CGET et les acteurs locaux, ont été signés au 1er janvier 2019. Ils permettent de développer l’accès aux services et aux soins, la mobilité, la redynamisation des centre-bourgs ou encore l’attractivité des territoires ruraux.

19 nouveaux contrats de ruralité ont été signés en 2018. Ils ont bénéficié de 446 millions d’euros de crédits de l’État, soit 20 millions de plus qu’en 2017, avec notamment une forte mobilisation des conseils régionaux, des conseils départementaux et des crédits européens.

Grâce à ces jeunes contrats, mis en place en 2016, l’État a pu renouer le dialogue avec les acteurs locaux, et a permis à de nombreux projets d’investissement de voir le jour. Les projets financés portent en majorité sur l’accès aux services et aux soins, et la revitalisation des centre-bourgs.

Les référents ruralité réunis au CGET
Le séminaire national des référents ruralité, le 25 mars dernier au CGET, a été l’occasion de dresser le bilan des contrats de ruralité pour l’année 2018. La ministre de la Cohésion des territoires et les Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault, et le commissaire général à l’égalité des territoires, Serge Morvan, sont intervenus devant la centaine de référents ruralité présents.
« La ruralité est trop souvent connotée négativement. Malgré les difficultés d’emploi, de perte de population, beaucoup de territoires sont porteurs de projets et d’envie. L’État et les référents ruralité sont là pour les accompagner », a souligné Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

Thématiques liées à l'article