Développement social


Les quartiers prioritaires de la politique de la ville se caractérisent d’abord par une concentration importante de population ayant de bas revenus. 38,4 % des habitants des zones urbaines sensibles (Zus) vivent sous le seuil de pauvreté (987 euros mensuels) : ce taux est trois fois plus élevé que dans le reste du territoire (12,2 %).

Les difficultés sociales que rencontrent les personnes les plus pauvres sont nombreuses et ces difficultés sont encore renforcées par l’effet de la concentration dans un même quartier, rendant plus difficile encore un accompagnement à la hauteur de l’enjeu :

  • Difficultés d’accès à la santé, en raison d’une offre insuffisante, mais aussi pour des raisons financières et culturelles 
    > la probabilité d’avoir renoncé à se soigner pour raisons financières est plus élevée en Zus qu’ailleurs. 27,6 % des résidents de Zus renoncent à des soins dentaires pour raisons financières, contre 18,0 % ailleurs.
  • Importance du non recours aux prestations et aux droits
  • Taux de familles monoparentales plus important que dans le reste des territoires
  • Existence de freins à la pratique sportive, là aussi pour des raisons culturelles, financières, mais aussi en raison d’une offre insuffisante ou inadaptée
    > les Zus comptent en moyenne 22 équipements sportifs ou sites de pratiques sportives pour 10 000 habitants, alors que leurs unités urbaines en comptent en moyenne 34
  • Existence de freins à l’accès à la culture.

La politique de la ville vise à renforcer et adapter les interventions des acteurs publics dans le champ social au bénéfice des habitants des quartiers prioritaires :

  • au niveau national, grâce à une meilleure coordination avec les autres ministères et les grands opérateurs du champ social (protection sociale, établissements publics, fédérations d’associations ou associations têtes de réseau, etc.)
  • au niveau local, dans le cadre des contrats de ville et des stratégies d’action qui figurent dans leurs piliers « cohésion sociale ».

Les actions conduites par le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) relèvent :

  • de la cohésion sociale (lutte contre la pauvreté, soutien à l’enfance et aux familles, etc.),
  • de la santé (prévention, offre de soins, etc.),
  • de la jeunesse (mobilité, information, engagement, etc.),
  • de la culture (accès aux arts et à la culture, développement des pratiques artistiques, soutien aux médias, etc.),
  • du sport (développement et accompagnement des pratiques sportives émergentes et de la pratique sportive féminine, développement des équipements et facilitation de leur accès, etc.).

Développement social actualités


Développement social dossiers


Développement social publications


Développement social infographies et cartes