Pôles d'excellence rurale


Soutenir les dynamiques d’initiative rurale et encourager l’innovation

Lancée en 2006, la politique des pôles d'excellence rurale (PER) constitue une des réponses du Gouvernement à la relance de l'activité économique française dans les territoires ruraux. Menée sous forme d’appels à projet nationaux permettant l’obtention du label PER, cette politique vise, grâce à une aide financière conjointe de l’État et de l’Union européenne, à soutenir des projets de développement économique situés, soit en zone de revitalisation rurale (ZRR), soit en dehors des aires urbaines de plus de 30 000 habitants. Déposés par des structures intercommunales réunissant des partenariats entre maîtres d’ouvrage publics et privés, les projets ont vocation à conforter le développement économique des territoires ruraux tout en permettant d'améliorer la vie quotidienne des populations.

Typologie des 642 projets labellisés PER

À l’issue des différentes vagues d’appels à projets lancés entre 2007 et 2011, deux générations de PER ont vu le jour et ont permis la labellisation de 642 PER (379 pour la première génération et 263 pour la seconde). En fonction de leur champ d’intervention, ces projets ont pu être répartis de la manière suivante :

 

  • 34 % des projets concernaient l’amélioration des services à la population (petite enfance, personnes âgées, sport…)
  • 40 % des projets touchaient aux filières agricoles et forestières et au développement d’entreprises à partir des ressources locales
  • 26 % s’appuyaient sur la valorisation des atouts des territoires ruraux (patrimoine architectural paysager)

 

À ce jour sur les 642 projets labellisés PER, 346 sont terminés, 263 en cours de réalisation et 33 abandonnés. L’ensemble des projets labellisés PER représente un investissement total de 871 millions d’euros répartit sur 1 549 opérations, susceptibles d’avoir généré la création d’environ 4 000 emplois.

 

À savoir

Pour tenir compte des difficultés rencontrées par certains maîtres d’ouvrages et responsables de PER, il a été décidé par lettre circulaire du 12 juin 2014, de permettre aux préfets de département d’octroyer un délai supplémentaire d’un an maximum pour l’achèvement des travaux s’ils estimaient les demandes justifiées. Ainsi, les dates limites d’achèvement peuvent être reportées au 31 décembre 2015 pour les PER de la première vague et au 30 juin 2016 pour ceux de la seconde vague.




Pôles d'excellence rurale dossiers