EN DÉTAIL - SYNTHÈSE

À l’écoute des jeunes des quartiers populaires pour mieux comprendre leurs représentations du monde


Publié le 29/06/2018

Quelles représentations du monde ont les jeunes des quartiers populaires et comment se positionnent-ils comme acteurs dans une société mondialisée ? Dans le contexte des attaques terroristes de janvier 2015 où de nombreux jeunes déclaraient qu’ils « ne sont pas Charlie », le CGET s’est interrogé sur les rapports des jeunes à leur vie intime, aux institutions, à la société et au monde, et sur les motifs qui ont poussé une partie d’entre eux à la radicalisation. Pendant 3 ans, la psychosociologue Joëlle Bordet et son équipe en partenariat avec le CGET, ont mené une recherche-action auprès des jeunes vivants dans les quartiers populaires mais également en milieu rural.

350 entretiens de jeunes de 15 à 25 ans ont ainsi été menés, et plus de 250 personnes - élus, cadres de collectivités et de l’État, professionnels éducatif, associations - ont également participé à cette recherche. Parmi les sites choisis, quatre sont des quartiers prioritaires : quartier de la Meinau à Strasbourg, quartier Bellevue à Nantes, et les villes de Gennevilliers et d’Échirolles. Le CGET a également souhaité mener une étude complémentaire sur un cinquième site, celui-ci rural : le Grand Figeac (Occitanie).

Pour éclairer les représentations du monde des jeunes des quartiers populaires, la recherche-action aborde différents domaines :

  • La place de la religion dans leur vie
  • La perception de la mondialisation
  • Le rapport à l’identité française
  • Le rôle des réseaux sociaux et leur influence sur leur rapport au temps
  • Les liens avec la communauté de vie
  • La vision de leur avenir

Par cette étude, Joëlle Bordet et son équipe ont souhaité écouter les jeunes et comprendre, sans a priori, leurs modes de pensée. Les entretiens ont révélé l’importance de construire une nouvelle pédagogie dans les rapports entre adultes et jeunes, afin d’aider ces derniers à se situer dans un Monde en mouvement. Les professionnels qui entourent la jeunesse, en quartiers populaires mais également dans tous les territoires, ont évidemment un rôle à jouer, mais ils ne peuvent porter ce devoir seuls. Les pouvoirs publics, au niveau local comme national, doivent adapter et améliorer les politiques publiques sur ces enjeux sociétaux complexes.

La synthèse sera disponible très prochainement.