Publié le vendredi 19 janvier 2018
frenchimpact_19012018.jpg
frenchimpact_19012018.jpg
Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, a lancé l’accélérateur national d’innovation sociale, le 18 janvier dernier. Mis en place tout au long de cette année avant son déploiement national en 2019, « French Impact » se veut un relais de croissance pour toutes les innovations sociales qui fleurissent dans les territoires. Le lancement s’est déroulé en présence de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de Julien Denormandie, secrétaire d’État à la Cohésion des territoires, et de Christophe Itier, haut-commissaire à l’économie sociale et solidaire.

Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, a lancé l’accélérateur national d’innovation sociale, le 18 janvier dernier. Mis en place tout au long de cette année avant son déploiement national en 2019, « French Impact » se veut un relais de croissance pour toutes les innovations sociales qui fleurissent dans les territoires. Le lancement s’est déroulé en présence de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de Julien Denormandie, secrétaire d’État à la Cohésion des territoires, et de Christophe Itier, haut-commissaire à l’économie sociale et solidaire.

C’est sous la bannière « French Impact » que le Gouvernement veut apporter des relais de croissance à toutes les innovations sociales qui fleurissent dans les associations, les coopératives, au sein de start-up et dans les entreprises engagées dans l’économie sociale et solidaire. La démarche du CGET autour du « Carrefour des innovations sociales » s’inscrit d’ailleurs pleinement dans l’esprit de ce dispositif.

Le principe

Il s’agit de repérer les projets sociaux et environnementaux les plus porteurs ou innovants afin de les faire accéder à des financements publics ou privés pour leur permettre de changer d’échelle. À cet égard, la France ne manque pas d’associations ni d’acteurs qui œuvrent dans ces domaines. Avec 165 000 entreprises, 13 millions de bénévoles et 2,4 millions de salariés, le secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS) propose des initiatives multiples et variées. Toutefois, faute de réseau, de financement ou à cause de contraintes réglementaires, elles ne peuvent dépasser le stade de l’action locale.

Le dispositif

L’accélérateur national d’innovation sociale à cette fin va s’appuyer sur des accompagnateurs labellisés, issus de la sphère publique (administrations publiques, collectivités locales ciblant des innovations sociales) comme privée (ruches, incubateurs, pépinières, etc.) Ils auront un rôle de soutien et de facilitateur. L’enjeu consiste, avant tout, à sortir de la logique du travail « en silos » qui caractérise particulièrement ce secteur d’activité.

L’objectif est de valoriser et de soutenir les initiatives dont l’impact social est efficient, quels que soient les statuts des acteurs (associations, entreprises, mécènes, coopératives) et de générer les convergences pour que tous travaillent ensemble. Cela s’effectuera via une plateforme digitale.

Le calendrier

« French Impact » va se décliner de la manière suivante :

  • un appel à projets « pionniers » durant ce mois de janvier 2018 ;
  • le lancement de la plateforme en février ;
  • un appel à candidatures pour être labellisé en mars ;
  • la désignation des territoires pilotes en mai/juin ;
  • un déploiement national en janvier 2019.
Auteur(s):