Éducation prioritaire

Une instruction pour aider les collectivités à dédoubler les classes

© Arnaud Bouissou - Terra


Publié le 06/06/2018

À la rentrée de septembre prochain, le dédoublement des classes de CP et de CE1 entrera dans sa 2e phase dans les Réseaux d’éducation prioritaire, qui recoupent de nombreux quartiers de la politique de la ville. Pour éviter que les capacités d’accueil des écoles ne soient un obstacle à cette mesure, une instruction du CGET et de la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) relative « aux financements des travaux nécessaires » vient de paraître.

Le dédoublement des classes de CP dans les Réseaux d’éducation prioritaire renforcée (Rep+), depuis la rentrée 2017, est l’un des piliers du plan de l’Éducation nationale « Bâtir l’école de la confiance ». Il vise la constitution de classes de 12 à 15 élèves, au maximum, pour favoriser et faciliter l’apprentissage des savoirs de base des écoliers ayant le plus de difficultés scolaires. Mais parfois, les quartiers prioritaires et les écoles sont en butte au manque de locaux adaptés : les capacités d’accueil ne permettent pas de faire face aux besoins dus, à la fois, à la pression démographique et à la mise en place de cette mesure, qui nécessitent de nouveaux espaces.

Des aides mobilisables pour les travaux dans les écoles

L’instruction du 30 mai 2018 demande aux préfets de région et de département, ainsi qu’aux recteurs, de porter « une attention particulière aux demandes de subventions des communes » pour réaliser les travaux nécessaires. Elle rappelle que des aides de l’État peuvent être mobilisées pour la réhabilitation de bâtiments scolaires, comme la dotation de la politique de la ville (DPV), la dotation de soutien à l’investissement local (Dsil) ou encore, pour les territoires ruraux concernés, la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR).

Consulter l’instruction.

Contact : chef du bureau en charge de l’Éducation DVCU/CGET - serge.fraysse@cget.gouv.fr

Repères
Le CGET et les acteurs de la politique de la ville sont très impliqués dans les Réseaux d’éducation prioritaire (Rep), auprès de l’Éducation nationale.
À la rentrée 2017, près de 2 500 classes de CP ont été dédoublées en Rep+. Ce dispositif va se poursuivre à la rentrée 2018 dans les classes de CP en Rep, et avec le début du dédoublement des classes de CE1 en Rep+, jusqu’en 2019.
En savoir plus sur le plan « Bâtir l’école de la confiance ».