Tourisme fluvial

Une étude promeut la filière en France

© Gérard Crossay - Terra


Publié le 14/02/2018

Chaque année, le tourisme fluvial génère 500 millions d’euros de retombées économiques, en France. Le CGET et la Direction générale des entreprises (DGE) ont étudié les meilleures pratiques internationales, transposables en France, en matière de tourisme fluvial pour développer le fort potentiel économique de ce secteur d’activité.

L’étude, confiée à un groupement de prestataires, a porté sur les activités, les typologies de clientèle, les offres de services et les retombées touristiques liées aux fleuves, non seulement en France mais aussi en Autriche, au Canada, en Suède et au Vietnam.

Elle a permis d’identifier :

  • les meilleures pratiques observées à l’étranger en matière de tourisme fluvial (par exemple, les bonnes pratiques observées en matière de rejet des eaux usées) ;
  • les principales innovations susceptibles de servir de points de comparaison à nos propres pratiques, sur le plan technologique (comme les paquebots de croisières hybrides), ainsi qu’en termes d’offres de services, d’intégration du numérique, de protection de l’environnement… ;
  • la manière dont nos concurrents étrangers ont réussi à construire une image positive du secteur fluvial, en valorisant les atouts de la voie d’eau sur le plan touristique.

Cette étude permet d’anticiper un certain nombre de mutations importantes, comme la forte sensibilité des touristes fluviaux étrangers aux questions environnementales. Enrichie de plusieurs exemples inspirés des pratiques observées à l’étranger, mais faisant également un point sur les écueils et les faiblesses françaises en la matière, elle émet des recommandations dans le sens d’une meilleure organisation du développement des projets fluviaux et d’une meilleure promotion des destinations et des pratiques fluviales.

Téléchargez l’étude : « Analyses - Les meilleures pratiques internationales du tourisme fluvial ».

En chiffres
18 000 km de voies d’eau, dont 8 500 km navigables, en France.
10 millions de passagers transportés par an.
Entre 350 et 400 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel et des retombées économiques d’environ 500 millions d’euros par an.