Charte « Entreprises & Quartiers »

Le CGET réunit le comité d’animation dans les locaux de TF1

Intervention de Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires

© L. Rumeau/CGET


Publié le 01/12/2017

Le CGET a réuni le comité d’animation de la charte « Entreprises & Quartiers », accueilli par le groupe TF1, le 30 novembre dernier, en présence de Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires. Les réseaux Fondation Agir Contre l’Exclusion (Face), Crepi et Les Entreprises pour la Cité, qui participent à l’animation de la charte, ont animé trois ateliers de partage d’expériences et de bonnes pratiques entre acteurs économiques et acteurs locaux.

Suite aux trois ateliers, Bernard Nebout, directeur RSE de la fondation ManPower Group, Christian Cassayre, directeur financier du groupe Eiffage, et Philippe De Gibon, directeur général de Convers Telemarketing, ont échangé sur leurs expériences. Ils ont également pu poser leurs questions à Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires.

Après avoir rappelé les inégalités économiques qui frappent les quartiers prioritaires – un taux de chômage deux à trois fois plus élevé qu’en métropole, trois à six fois moins de chances d’obtenir un entretien d’embauche pour les habitants issus des quartiers, à diplôme égal – Julien Denormandie a salué les acteurs qui font vivre la charte : « La charte est un cadre d’action essentiel, auquel de plus en plus d’entreprises adhèrent. Mais il ne faut pas se demander si elle nous satisfait, il faut se demander si elle fonctionne. »

Le secrétaire d’État a également souligné que l’action de l’État, des élus locaux et des associations ne suffit pas : les entreprises occupent un rôle majeur dans cette lutte contre les discriminations face à l’emploi au sein des quartiers prioritaires. « La mobilisation de tous est primordiale pour donner aux jeunes de ces quartiers de réelles opportunités d’emploi comme d’avenir », a-t-il relevé.

Repères
  

La charte « Entreprises & Quartiers », initiée en 2013 par le ministère chargé de la Ville et animée par le CGET, vise l’implication croissante des entreprises dans le développement économique et social des quartiers de la politique de la ville, aux côtés des acteurs publics et associatifs.
  
Aujourd’hui, la charte rassemble plus de 1 000 entreprises signataires. On y trouve des groupes nationaux et multinationaux comme Carrefour, Véolia, Air France, Total, France Télévisions, etc., ainsi que des petites et moyennes entreprises, de plus en plus nombreuses. En savoir plus.
  
Le CGET s’attache à étendre cette démarche et ses bonnes pratiques dans l’ensemble des territoires fragiles, notamment en intervenant auprès des entreprises bénéficiaires de la Prime d’aménagement du territoire, dans les régions. (Re)lire article ici