Retour sur

Le CGET présent au congrès de Villes de France, à Cognac

Intervention de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires

© S. Hervy/Communication CGET


Publié le 20/06/2018

Cognac, en Charente, a accueilli le congrès de Villes de France, les 14 et 15 juin. Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a ouvert ce rendez-vous national en soulignant que « l’avenir et le fort potentiel de développement de ces villes, sont une solution alternative à la vie en périphérie des métropoles ». Un développement soutenu par le plan national d’envergure : « Action Cœur de Ville », que le CGET est chargé de coordonner.

« Cap sur les villes moyennes ! », c’est sous cet appel de Villes de France – association d’élus de villes de 15 000 à 100 000 habitants – que s’est déroulé le congrès, en présence du CGET. En effet, ce dernier pilote le dispositif dédié à la redynamisation des villes moyennes, « Action Cœur de Ville », aujourd’hui opérationnel. Le CGET coordonne l’intervention des ministères et partenaires et en assure l’animation en appui au préfet Rollon Mouchel-Blaisot, chargé de la direction nationale du programme.

À travers tout le territoire, en métropole et outre-mer, 222 villes moyennes vont bénéficier de cinq milliards d’euros sur cinq ans pour revitaliser leurs centres-villes. Comme Cognac, le 14 juin dernier ou Angoulême (16), la veille, elles signeront leur convention, d’ici le 30 septembre. Voir la liste des villes retenues.

Action Cœur de Ville a l’ambition de permettre à ces villes moyennes de conclure un contrat de partenariat avec l’État et ses partenaires, privés et publics, pour la rénovation de leurs cœurs de ville. Il s’agit de redynamiser une ville moyenne mais, surtout, le territoire qui l’entoure. Et de redonner une attractivité économique à ces villes, grâce à la restauration de commerces, de logements, de services publics grâce à l’amélioration de l’accès au sport et à la culture.

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires