CONTRACTUALISATION

Le 1er contrat de réciprocité ville-campagne signé dans le Finistère


Publié le 17/11/2016

Développement économique et insertion, énergie et environnement, santé, culture et services. Autant de sujets sur lesquels le Pays du centre ouest Bretagne (Cob) et Brest métropole s’engagent à approfondir leurs coopérations dans le cadre d’un contrat de réciprocité ville-campagne. Une première en France.

« Aujourd’hui, Plonévez-du-Faou (29) est au cœur de l’innovation en matière d’organisation territoriale. C’est ici, dans cette commune, que se forgent les nouveaux partenariats de l’action publique locale », s’est félicité Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités locales, venu signer, le 4 novembre dernier, le premier contrat de réciprocité ville-campagne.

Dépasser le clivage ville-campagne

Les contrats de réciprocité ont pour objectif de dépasser les logiques d’opposition entre territoires. Ils encouragent les complémentarités et les coopérations entre les espaces ruraux, périurbains et urbains. Le contrat qui lie Brest métropole et le Pays centre ouest Bretagne « est un document d’appui, à la fois souple et évolutif. Il a vocation à structurer un dialogue plutôt que de fixer de manière rigide les responsabilités de chacun. Il ambitionne de pérenniser le cadre d’échange et d’accompagner les projets opérationnels », a souligné Jean-Michel Baylet.

La signature de ce premier contrat intervient après un long travail de préparation, entamé au début de l’année par Daniel Caillarec, président de la Cob, François Cuillandre, président de Brest métropole, et les différents acteurs locaux du développement économique et de l’insertion, de l’environnement et de l’accès aux services.

Une expérimentation étendue à tous les territoires volontaires

Nés dans le cadre des Assises des ruralités organisées en 2014, puis expérimentés à l’issue du comité interministériel à la ruralité (Cir) du 13 mars 2015, les contrats de réciprocité pourront être étendus à tous les territoires volontaires, dans le cadre de la clause de revoyure des contrats de plan État-Région 2015-2020, qui interviendra avant la fin 2016.

Un beau succès pour cette expérimentation pilotée par le CGET dans quatre ensembles territoriaux :

  • Brest métropole et le Pays centre ouest Bretagne (Cob) ;
  • Le Grand Lyon et Aurillac ;
  • Toulouse métropole et le PETR Portes de Gascogne ;
  • la communauté urbaine Creusot-Montceau et le parc naturel régional (PNR) du Morvan.

À ce jour, plus de 90 PETR et près de 300 EPCI ont fait acte de candidatures pour mettre en place un contrat de ruralité.

Rappel
 

Le Gouvernement a annoncé, le 27 septembre dernier, que 216 millions d’euros financeront les contrats de ruralité, dans le cadre du Fonds de soutien à l’investissement local (FSIL) dont le montant est porté à 1,2 milliard d’euros dans le projet de loi de finances pour 2017.

En savoir plus : http://www.territoires.gouv.fr/le-contrat-de-reciprocite/