Europe

La Commission européenne réunit les acteurs du THD

Pose de la fibre optique à Saint-Rambert-en-Bugey (01)

© CC Classiccardinal/Wikimedia Commons


Publié le 16/11/2017

Les 20 et 21 novembre prochains, Bruxelles accueillera une rencontre dédiée au déploiement généralisé du « Haut débit pour tous en Europe ». Un objectif fixé par la Commission européenne à ses États-membres, d’ici 2025, sur lequel la France est elle-même fortement mobilisée. En particulier pour répondre au défi de la couverture des zones les moins denses des territoires ruraux.

Quelque 200 participants – représentants de l’État, des Régions, des opérateurs de télécommunication… – sont attendus à ces « Broadband Days 2017 » pour échanger sur leurs expériences sur les différentes technologies employées, ainsi que sur les défis et les perspectives que représente le déploiement du haut débit en Europe, en particulier dans les zones rurales et périurbaines. Plus d’informations sur l’événement ici.

En zones rurales et peu denses, les État rencontrent les mêmes difficultés

De son côté, la France – qui a mis en œuvre un plan national de couverture en réseaux à très haut débit fixe et mobile pour couvrir le territoire dans son ensemble – considère qu’il s’agit là d’un enjeu essentiel en termes de développement économique, mais aussi de cohésion sociale et territoriale. Cependant, elle doit faire face à la difficulté, technique et financière, d’équiper les zones les moins denses de son territoire. Difficulté accentuée par sa géographie physique (relief montagneux), son étendue, son fort taux de ruralité – l’un des plus élevés d’Europe – et la faible densité de population dans certains de ses territoires.

Des travaux en cours montrent qu’une majorité des États-membres rencontrent les mêmes difficultés de déploiement du très haut débit fixe et mobile sur tous leurs territoires où l’habitat est diffus. Seuls le Luxembourg, Malte et les Pays-Bas – pays caractérisés par leurs petites superficies – connaissaient de faibles différences de couverture numérique entre les zones denses et peu denses.

À noter : le CGET, qui représente la France au sein du réseau des offices de compétences du haut débit, le Broadband Competence Offices, participera à ces deux journées de travaux.

Repères
En France, le plan national de travaux de construction des réseaux et de raccordement des usagers au haut débit vise les trois objectifs suivants :
- le déploiement du bon haut débit pour tous d’ici 2020 ;
- le déploiement du très haut débit pour tous d’ici 2022 ;
- la généralisation de la fibre jusqu’à l’usager d’ici 2025, dans le cadre de Gigabit 2025.
Voir le plan THD : https://www.francethd.fr/

Thématiques liées à l'article