Rapport coworking

L’État s’engage pour soutenir et accélérer la dynamique des tiers lieux dans les territoires

Julien Denormandie et Patrick Lévy-Waitz (de gauche à droite) au « makerspace » Ici Montreuil (93), le 19 septembre 2018.

© Photos L. Rumeau/Communication CGET


Publié le 19/09/2018

Patrick Lévy-Waitz, président de la fondation Travailler Autrement, a remis à Julien Denormandie, secrétaire d’État à la Cohésion des territoires, le rapport de la Mission coworking – Territoires, travail, numérique, au makerspace ICI Montreuil (93), le 19 septembre. Résultat d’un tour de France de six mois avec la collaboration étroite du CGET, ce rapport s’inscrit dans la stratégie numérique du Gouvernement pour accompagner les dynamiques de transformation de l’activité dans les territoires les plus fragiles. 

Les tiers lieux, acteurs du « faire-ensemble » dans les territoires

Suite à un long travail de six mois mené par la fondation Travailler Autrement et le CGET, et à la rencontre de plus de 400 acteurs locaux, la Mission coworking dresse d’abord un panorama des tiers lieux en France. Son constat : ces espaces partagés jouent un rôle clé dans la redynamisation des territoires, petites et moyennes villes comme espaces ruraux. Loin d’être un phénomène de mode, les 1 800 tiers lieux identifiés sur l’ensemble du territoire hexagonal présentent une grande diversité de typologies (coworking, fablab, makerspace, hakerspace, livinglab…). 

carte_lestierslieux_20092018.jpg

carte_lestierslieux_20092018.jpg, par flavictoire

La répartition des tiers lieux en France par région, et entre métropoles et territoires ruraux.

Ce sont également des lieux hybrides, qui permettent la rencontre d’activités, de compétences, de métiers et de publics qui n’ont pas vocation à se croiser. Dans les tiers lieux, des communautés humaines et professionnelles imaginent de nouvelles manières de travailler, plus collaboratives, libèrent la créativité et s’inscrivent dans une société du « faire ensemble ». Encourageant les circuits courts, la réutilisation et le partage des ressources et le recyclage, ces espaces jouent également un rôle dans la transition écologique en évitant les déplacements routiers domicile/travail.

 

Création de 300 Fabriques des territoires d’ici 2022

Attribuant une place centrale aux pouvoirs publics dans la dynamique des tiers lieux, le rapport de la Mission coworking identifie les conditions de réussite nécessaires au développement de ces espaces dans les villes moyennes et les territoires ruraux.

Il établit 28 propositions dont 5 principales :

  • Créer une structure nationale des tiers lieux

Ce réseau national permettra d’organiser et de valoriser la filière professionnelle des tiers lieux au niveau national. Il aura pour rôle de concevoir et d’animer le dispositif d’accélération et de soutien des tiers lieux dans les territoires.

  • Mettre en place 300 Fabriques des territoires d’ici 2022

Situés dans les quartiers prioritaires et petites et moyennes villes, ces tiers lieux structurants, de grandes tailles et avec une équipe professionnelle, auront pour rôles d'animer un réseau de tiers-lieux de plus petite taille sur les territoires, d’être des acteurs clés de l’accompagnement, de la formation, de l’apprentissage et de constituer un vecteur clé de l’inclusion numérique.

  • Créer un fonds de dotation de 20 millions d’euros par an sur trois ans pour lancer le dispositif d’accélération ainsi qu’un fonds d’investissement socialement responsable de 50 millions d’euros pour aider à la reconversion d’espaces en tiers lieux

 

L’État s’engage à hauteur de 110 millions d’euros pour aider à la création et la pérennisation des tiers lieux dans les territoires. 

Julien Denormandie, le 19 septembre 2018

 

  • Reconnaître et professionnaliser le métier d’animateur des tiers lieux
  • Favoriser la coopération public-privé en encourageant la mise à disposition de locaux par les collectivités et en formant les agents publics aux tiers lieux

 

Le numérique, enjeu de cohésion des territoires
La Mission coworking s’inscrit dans la stratégie numérique du Gouvernement, qui souhaite accompagner les  territoires face aux transformations liées au numérique. Le développement de nouvelles formes de travail, comme le télétravail, l’auto-entreprenariat ou le coworking en sont une des expressions les plus visibles. 

Thématiques liées à l'article