RÉGION ALPINE

Des actions concrètes pour l’emploi, la mobilité et l’environnement


Publié le 22/02/2017

Marquant sa deuxième année d’existence, la stratégie de l’Union européenne pour la région alpine (Suera) a tenu son assemblée générale, le 13 février dernier, sous la présidence annuelle de la Bavière. Un événement qui ouvre un programme de travail ambitieux et propose neuf actions concrètes.

Réunis à Rottach-Egern, en Allemagne, les États et régions membres de la Suera ont arrêté le programme de travail 2017, en présence du représentant de la commissaire européenne à la politique régionale, Corina Creţu, de Herbert Dorfmann, député européen italien, et de Markus Reiterer, secrétaire général de la Convention alpine. L’assemblée générale s’est ensuite poursuivie, à Garmisch-Partenkirchen, par un forum des groupes de travail de la Suera. L’assemblée générale s’est poursuivie par deux journées de coordination des groupes de travail.

Innovation et recherche, développement économique, préservation des ressources naturelles, connectivité écologique, efficacité énergétique, intermodalité des transports de passagers et de marchandises…, les priorités, déclinées en neuf actions, se dessinent autour de quatre objectifs :

  • un accès équitable à l’emploi qui s’appuie sur la forte compétitivité de la région ;
  • une accessibilité interne et externe durable ;
  • un cadre environnemental plus inclusif et des solutions énergétiques renouvelables et fiables pour l’avenir ;
  • la gouvernance des Alpes.

Détail des actions téléchargeable ici.

La France très engagée pour les zones de montagne

Représentant le Gouvernement français, Jean-Luc Combe, préfet, directeur du Développement des capacités des territoires au CGET, a relevé que « Ce programme de travail est ambitieux et mobilisateur ; il devrait nous amener collectivement à traduire les intentions inscrites dans la stratégie en actes concrets. (…) Toute l’innovation et la valeur ajoutée de la stratégie macrorégionale résident dans l’alliance des différents territoires – montagneux, valléens, ruraux, périurbains, métropolitains – et des différents acteurs – autorités publiques et société civile organisée –, dans un projet de développement territorial durable et cohérent sur l’ensemble de la région alpine ».

Aujourd’hui, 80 millions d’Européens vivent dans la région alpine, qui compte parmi les plus importantes zones naturelles, économiques et de production en Europe et figure parmi les régions touristiques les plus attrayantes. Mais elle est aussi confrontée au vieillissement de sa population, à l’exode de sa main-d’œuvre qualifiée, au changement climatique, à des difficultés d’approvisionnement en énergie…

Dans ce contexte, Jean-Luc Combe a rappelé que « Le développement et la protection des territoires de massifs montagneux français sont une priorité politique depuis des décennies. (…) Le Parlement français a d’ailleurs renouvelé sa confiance dans ce type de coopération territoriale en adoptant la loi de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne, en décembre dernier. »

« La stratégie de l’Union européenne pour la région alpine, en tant que laboratoire de gouvernance et de politiques publiques au cœur du continent pourra, à terme, constituer une référence utile de développement territorial durable en Europe, a souligné Jean-Luc Combe. C’est une perspective stimulante qui nous engage pour l’avenir de cette région et de notre continent. »

* Auvergne-Rhône Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Provence Alpes-Côte d’Azur.

À savoir
 
Adoptée par la Commission européenne le 28 juillet 2015 puis approuvée par le Conseil européen le 28 juin 2016, la stratégie de l’Union européenne pour la région alpine (Suera) engage sept pays – cinq États membres de l’UE (Allemagne, Autriche, France, Italie et Slovénie) et deux États tiers (Liechtenstein et Suisse) – ainsi que 48 régions, dont Auvergne-Rhône Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Provence Alpes-Côte d’Azur.
 
Le CGET assume la coordination nationale de la France dans la Suera.
 
En savoir plus :
http://www.alpine-region.eu/

 

© N. Gouvernel/DDCT CGET