Handicap

Améliorer l’accès aux droits des personnes dans les territoires fragiles

Photo : CC-BY-SA Johnny Silvercloud


Publié le 25/10/2018

Accessibilité aux transports, aux logements, aux établissements recevant du public, à l’école ou aux soins… Le comité interministériel du handicap (CIH) s’est réuni, le 25 octobre, pour dresser un premier bilan de la mise en œuvre des orientations du quinquennat, arrêtées il y a un an, pour améliorer la situation des personnes en situation de handicap. Le ministère chargé de la cohésion des territoires porte des mesures, mises en œuvre par le CGET en partenariat avec la CNS, pour améliorer l’accès aux droits des personnes handicapées dans les territoires fragiles, les quartiers prioritaires de la politique de la ville et les zones très rurales.

Les quartiers prioritaires de la politique de la ville et les zones rurales sont les territoires les plus vulnérables en termes d’accès aux droits. Un phénomène accentué pour les personnes en situation de handicap, notamment du fait du vieillissement des populations, d’une pauvreté accrue et des difficultés d’accessibilité aux services. Ces facteurs aggravent leur situation et entravent leur accès aux droits.

Le chiffre : en 2016, dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), 5,2% des résidents de 15 à 64 ans sont allocataires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH), contre 3,2 % dans les unités urbaines environnantes.

(Re)lire la publication du CGET, En bref n° 42 : Handicap dans les territoires fragiles : accéder à ses droits, plus facilement (septembre 2017).

Une nécessité pour agir : mieux connaître la situation des territoires

Des travaux – menés entre l’Observatoire national de la politique de la ville et l’Observatoire des territoires du CGET, des instituts de statistiques, la Caisse nationale des allocations familiales et le réseau des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) – permettent d’améliorer la connaissance de la situation des personnes handicapées des QPV et des territoires ruraux, en particulier dans les communes très peu denses.

En outre, une collaboration entre le CGET et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (Cnasa) contribue à sensibiliser leurs réseaux territoriaux, et notamment les MDPH à une approche territorialisée de l’accès aux droits des personnes handicapées, et à produire des outils d’accompagnement, de capitalisation et diffusion de bonnes pratiques.

Le CGET impliqué dans les actions à conduire pour l’année à venir

  • Améliorer la connaissance du non-recours à leurs droits des personnes en situation de handicap dans les territoires fragiles.
  • Réaliser un atlas par département des lieux d’implantation des MDPH.
  • Promouvoir le déploiement des partenariats entre les MDPH, les Maisons de services au public, les acteurs des territoires ruraux et les quartiers prioritaires.
  • Dans le cadre des projets de centres sociaux à créer dans les QPV, mieux prendre en compte les problématiques d’accueil des personnes handicapées…

Quelques actions réalisées dans les territoires fragiles à ce jour
Le comité interministériel du handicap a fixé cinq grandes priorités : accéder à ses droits plus facilement ; s’épanouir de la crèche à l’université ; accéder à un emploi et travailler comme les autres ; vivre chez soi et se maintenir en bonne santé ; être acteur dans la cité. Zoom sur quelques actions mises en œuvre, à ce jour :
_augmentation des partenariats noués entre les Maisons de services au public et les maisons départementales des personnes handicapées : 117 partenariats dans 42 départements en septembre 2018, contre 71 dans 33 départements mi-2017 ;
_intégration de la question de l’accessibilité des personnes handicapées dans la majorité des Schémas départementaux d’amélioration de l’accessibilité des services au public (qualité de l’accueil et de accompagnement) ;
_financement de têtes de réseaux au niveau national (Fédération nationale des centres sociaux, Fédération générale des pupilles de l’enseignement public…) et au niveau local dans les contrats de ville en faveur des personnes handicapées des quartiers.

 

Mots-clés liés à l'article