Numérique

11es assises du Très Haut débit


Publié le 11/07/2017

« Un nouvel élan pour le THD ? » Le 5 juillet dernier, les 11es Assises du Très Haut débit ont tenté de répondre à cette question, à Paris. Jean-Michel Thornary, commissaire général à l’égalité des territoires, est intervenu sur l’enjeu pour les entreprises et les travailleurs indépendants, notamment.

À la Maison de la chimie, quelque 200 parlementaires, représentants des ministères, conseils régionaux, responsables de l’aménagement numérique au sein des territoires, organisations professionnelles et opérateurs téléphoniques ont participé à ces assises.

Jean-Michel Thornary est intervenu lors de la table ronde sur le thème : « Le très haut débit enfin pour toutes les entreprises ? » Les TPE et PME, soit la très grande majorité des entreprises en France, se trouvent dans une situation toujours plus concurrentielle et de recherche de gains de productivité. Elles ont besoin d’un THD à des tarifs abordables et de solutions techniques adéquates, telles que le Fiber To The Entreprise (FttE). Leurs salariés ainsi que les travailleurs indépendants sont, eux, de plus en plus mobiles, spécialisés et dispersés sur des aires géographiques de plus en plus larges : ils ont besoin d’accéder à la 4G mobile.

C’est pour répondre aux besoins de cette transition numérique que le Gouvernement met en place un Plan national de déploiement du télétravail (lire notre article), que le CGET est chargé de piloter. De même, il contribue à l’élaboration de stratégies régionales numériques, définies sous l’égide des préfets de région et des présidents des conseils régionaux, pour traiter du numérique dans les entreprises.

Repères
Pour le THD fixe, l’État mobilise 3,3 milliards d’euros dans le cadre d’un plan qui s’élève à 20 milliards d’euros et qui associe les opérateurs, les collectivités et la Commission européenne (qui apporte 520 millions d’euros).
L’Agence du numérique a retenu 84 projets, qui concernent l’équipement de tous les départements français. Il est prévu de déployer, en priorité, la fibre vers les entreprises des zones rurales.
Pour le THD mobile, depuis 2003, la couverture de 3 300 centres-bourgs, que les opérateurs n’auraient pas équipés de leur propre initiative, s’est organisée. Et 541 derniers centres-bourgs non couverts ont été identifiés. D’autres zones ont été localisées. Ainsi, 1 300 sites supplémentaires devront être couverts dans les années à venir. Au total l’État aura mobilisé sur différents programmes plus de 120 millions d’euros, en complément des collectivités, de l’Union européenne et des opérateurs chargés de mettre en place et de maintenir leurs équipements actifs sur les pylônes.

Thématiques liées à l'article